Homéopathie Pétititon

NON AU SACRIFICE DE LA SANTE NATURELLE

Pétition adressée à Madame Agnès Buzyn, Ministre de la Santé
Madame la Ministre de la santé, 
 
Depuis plus de deux cent ans, l’homéopathie est pour des millions de patients un trésor de santé irremplaçable
 
77 % des Français lui font aujourd’hui confiance[1], pour soigner la fièvre, l’eczéma, les poussées dentaires, le rhume, mais aussi les maux de notre époque : troubles du sommeil, dépression ou encore le stress chronique, et encore bien d’autres pathologies. 
 
Plus de 5000 médecins homéopathes écoutent et soignent les patients avec cette pratique douce, non invasive, qui a fait la preuve de son efficacité et de son inocuité (absence de danger et d’effets secondaires), contrairement aux médicaments chimiques. 
 
De nombreuses études ont montré que l’homéopathie était un bienfait pour ceux qui l’utilisent, mais aussi pour la collectivité dans son ensemble
  • L’étude française EPI 3, la plus importante étude de pharmaco-épidémiologie réalisée en médecine générale en France, a notamment montré qu’un patient qui consulte un médecin homéopathe consomme 2 à 3 fois moins de médicaments iatrogènes, c'est-à-dire entraînant des effets secondaires (antibiotiques, anti-inflammatoires, psychotropes, etc.). [2]

  • Plus largement, cette étude a prouvé qu’un patient qui consulte un médecin homéopathe coûte…35 % de moins à l’assurance maladie (consultation et prescription comprises) !
     
Mais aujourd’hui ce trésor est gravement menacé
 
Des lobbys et de puissants intérêts financiers se sont dressés vent debout contre l’homéopathie, utilisant les méthodes les plus indignes pour la décrédibiliser : 
  • Publication d’un rapport biaisé du Conseil Scientifique des Académies des Sciences Européennes réclamant le déremboursement de l’homéopathie. [3] 

  • Parution d’une tribune de 124 professionnels de santé traitant les médecins homéopathes de « charlatans » et réclamant avec hargne la « non-reconnaissance des diplômes d’homéopathie », et « l’interdiction pour les médecins qui pratiquent cette thérapie de faire état de leur titre[4] ».  

  • Suspension sans la moindre consultation du diplôme universitaire d’homéopathie de la Faculté de médecine de Lille, qui existait pourtant depuis… 40 ans !!! [5]

Derrière ces manœuvres nauséabondes se cache un objectif clair : obtenir le déremboursement de l’homéopathie, et priver ainsi 20 millions de patients de cette médecine qui ne rapporte rien aux grands laboratoires pharmaceutiques. 
 
Lorsque les malades n’auront plus accès à l’homéopathie, nous savons parfaitement ce qui se passera : 

Ils la remplaceront par des médicaments chimiques, dont la dangerosité sur le long terme est chaque jour un peu plus mise à jour. 

L’argent aura triomphé sur le soin. 

Nous savons aussi qu’il ne s’agit que d’une première étape. Lorsqu’ils auront tué la seule médecine naturelle qui est aujourd’hui remboursée, alors ils pulvériseront les autres : 

déjà, les huiles essentielles, l’herboristerie, l’acupuncture, sont dans leur viseur.

Si vous les laissez gagner une première bataille, ils lanceront une offensive TOTALE sur les médecines naturelles. Au grand détriment des malades.

Madame la Ministre de la Santé, vous avez annoncé que vous prendriez une décision sur le déremboursement de l’homéopathie au tout début de l’année 2019. 

Dérembourser l’homéopathie, c’est la jeter dans un précipice dont elle ne se relèvera jamais. 

Ce serait injuste pour les patients, injuste pour les médecins, et coûteux pour la collectivité.  

Voilà pourquoi nous vous demandons, Madame la Ministre, de ne pas sacrifier l’homéopathie aux pressions de lobbys avides et de ne pas acter son déremboursement. 

Je vous prie de croire, Madame la Ministre, à l’expression de ma considération distinguée. 

Guillaume Chopin
Secrétaire Général de l'AISNSH

Sources

[1] https://www.usinenouvelle.com/article/comment-la-france-est-devenue-accro-a-l-homeopathie.N737479

[2] http://www.snmhf.net/images/stories/PANORAMA_DU_MEDECIN.pdf

[3] http://www.easac.eu/fileadmin/PDF_s/reports_statements/EASAC_Homepathy_statement_web_final.pdf

[4] Le Figaro, lundi 19 mars 2018 « Comment faire face à la montée des fake medecines » ?

[5] https://www.lemonde.fr/campus/article/2018/09/03/la-faculte-de-medecine-de-lille-suspend-son-diplome-d-homeopathie_5349704_4401467.html
 

* La santé naturelle est aujourd'hui en pleine ébullition. Avec la lettre Directe Santé, vous recevez gratuitement les meilleurs remèdes naturels issus de la recherche et vous prenez dix ans d'avance pour vous soigner. Vous pouvez vous désabonner à tout moment en 1 seul clic et vos données ne seront jamais partagées.

Logo AISNSH

Association Internationale pour une Santé Naturelle, Scientifique et Humaniste (AISNSH) Adresse : 1211 Genève 3 Contact email : association.aisnhs@gmail.com